background img

Les plus beaux bijoux de la marque de luxe Dinh Van

Le joaillier parisien Dinh Van, qui a osé bousculer les codes démodés de la joaillerie de luxe lorsqu’il a lancé sa société dans les Swinging Sixties, continue de dynamiser ses créations classiques avec des ajouts de fraîcheur. Découvrez les plus belles pièces de la collection de bijoux Dinh Van.

La bague Deux Perles

La bague Deux Perles qu’il a conçue pour Pierre Cardin en 1967, incarne son approche rationnelle de la joaillerie : un anneau carré avec des perles tournant à l’intérieur d’un oblong. En rejoignant le mouvement luxe pauvre, Dinh Van a cherché la beauté dans l’ordinaire. D’où les plus beaux bijoux Dinh Van : le bracelet menotté, les bagues carrées d’une grande simplicité et les bijoux Serrure, qui sont toujours d’actualité.

A lire également : Quels sont les accessoires de mode incontournables ?

Les fermoirs sont l’élément principal du design, les ornements sont réduits au minimum, le rond devient carré et l’espace négatif crée une harmonie inattendue.

Collection Serrure de Dinh Van

Les bracelets et bagues Serrure de Dinh Van sont la simplicité même, cette année rehaussée d’un accent de diamant et disponible en or jaune, blanc ou rose, idéal pour mélanger, assortir et superposer.

A découvrir également : Femme ronde : bien choisir un pull

Inspirée par la simple action de tourner une clé dans une serrure, la Serrure fait aujourd’hui peau neuve avec l’ajout de bracelets et de bagues dans les trois couleurs d’or, chacun avec un diamant sur le fermoir. Malgré l’ajout de diamants, la Serrure conserve ses lignes pures et sa grande simplicité.

Les Menottes

Menottes Dinh Van est peut-être le modèle le plus connu de Dinh Van, composé de deux fermoirs imbriqués, inspirés d’un humble porte-clés. Cartier New York appréciait tellement les créations de Dinh Van que, dans les années 1970, elle vendait ses bagues carrées aux côtés des bijoux Clou et Love d’Aldo Cipullo.

Conçu dans les années 1970, le bracelet Menottes Dinh Van R10 est influencé par le mouvement Bauhaus (3 900 €).

Le Cube Diamant

Le Cube Diamant joue avec la juxtaposition du rond et du carré, un éternel favori de Dinh Van. Prolongeant l’idée de la bague carrée – une contradiction dans les termes – un diamant rond est serti dans un cube. La collection comprend des bagues, des bracelets et des boucles d’oreilles.

À propos de Dinh Van

Jean Dinh Van, né en 1927 à Boulogne, a passé une décennie formatrice chez Cartier Paris sous la direction de la célèbre Jeanne Toussaint, où il a appris le métier traditionnel de la haute joaillerie. De son atelier sont nés des panthères serties de diamants, des bracelets aux motifs floraux complexes et d’autres bijoux opulents et ornés créés pour l’exigeante clientèle de haute joaillerie de Cartier. Une clientèle qui venait chercher le nec plus ultra des bijoux sur la Place Vendôme.

En pleine révolution culturelle des années 1960, Dinh Van se lance dans la création de bijoux unisexes courageusement minimalistes, influencés par le Bauhaus, à mille lieues de son travail dans l’atelier Cartier.  S’éloignant des principes stylistiques de la haute joaillerie, Dinh Van voulait créer des bijoux pour la femme du jour, portant des mini-jupes et dansant le go-go.

Jean Dinh Van s’est retiré à la fin des années 1990 et la société a été rachetée par des investisseurs, mais l’ADN de la marque reste le même.

Catégories de l'article :
Mode
Make Up Me !